Regards sur le Stockfeld / Simcitée

novembre 14, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le contexte pesant du Neuhof n’épargne personne et présente plusieurs risques plus au moins pervers.
Me concernant, l’un d’eux était de me sentir soudainement investit d’une sorte de mission divine qui viserait, par exemple, à importer le bonheur, ou du moins la vision que je m’en fait. Sorte de condescendance qui n’a pas lieu d’être.
Dans un second temps l’empathie m’a fait penser que je devrais  aller vers les habitants du quartier car mon travail allait les concerner.
Puis je me suis rapidement débarrassé de cette empathie, je me suis interdit tout contact intentionnel, et donc selon moi intéressé.
En effet, l’individu aurait été abordé dans le cadre d’une consigne, et le fait de devoir produire un rendu aurait orienté mon approche, biaiser le contact entre lui et moi (idée de l’instrumentalisation )
De plus, le temps impartit ne me permettait pas de comprendre toute la complexité d’un habitant,car la vie et les conditions dans lesquelles ceux-ci vivent méritent que si ils deviennent les sujets d’un travail, celui-ci soit réalisé avec toute les nuances et la profondeur nécessaire.
Je garde donc ce type de travail pour une autre fois, si je le désire personnellement et si je dispose de beaucoup de temps.
Autre  risques rencontré, et sans doute le plus sournois, est celui de ce que j’appellerais «  l’hyper-prudence » ou quand à force de trop de précautions et de délicatesse on fini par perdre toute son énergie.
J’ai donc décider, après avoir passé plusieurs heures à explorer les rues de la citée, de prendre mon vélo, m’éloigner le long d’un chemin, je voulais voir tout ces vies de plus loin, je me suis finalement arrêté à environ un demi kilomètre des premières habitations.
Je me trouvais sur un immense terrain vague, le point de vue m’offrait une vision d’ensemble. D’un seul regard je voyais les barres HLM et, au lointain, la cathédrale de Strasbourg. Tel un phare, la cathédrale semblait chercher le Neuhof dans le brouillard. La distance m’a permit de mieux me rendre compte de la situation du quartier.
Puis je me suis souvenu d’un discours qui prônait la diversité. Diversité des origines ethniques et aussi/donc? des classes sociales. Cela en construisant différents types d’habitations ( propriétaires et locataires de logement sociaux ) dans un périmètre restreint.
La diversité devait être vue entant qu’atout et non comme source de tensions. Des termes tel que « décloisonnement » côtoyaient des idées telles que « l’anti ghettoïsation » et moi je vivais désormais dans un mode juste et joyeux.
Mais je n’ai pas vue toutes ces choses. Pourtant mon poste d’observation m’a permit de photographier une sorte de résumé architectural du Neuhof.
Pour que cela apparaisse plus évident j’ai coloré cette photo. Voici le résultat (de gauche à droite) :
-en bleu : les barres d’immeubles de premières génération.
-en orange : un pâté d’habitations collectives tout juste construites.
-en vert : les barres d’immeubles de secondes génération.
-en rose : des habitations sociales en cour de construction.
Cette photo, qui se rapproche plus d’un diagramme que d’un paysage peut paraitre froide mais elle à la mérite de mettre en évidence des faits indéniables comme par exemple la construction par blocs, et l’apparence résidentielle des nouveaux HLM. Cache misère?
Que reste-il du discours? Que ce passe-t’il sur le terrain? Ma photo peut constituer un élément de réponse.
Simcity est un jeux vidéo qui permet à son utilisateur de bâtir sa ville, ses administrations, ses réseaux de transports etc. J’ai l’impression que plusieurs joueurs se sont succédés, comme si une forme de totalitarisme transcendant posait ça et là du béton depuis des années.
Ce travail est pour moi le point de départ d’un regard sur l’évolution de ce type d’environnement urbain.
Norbert Jarny / ESAD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :