De la sérendipité

novembre 28, 2010

« De la sérendipité : dans la science, la technique, l’art et le droit : leçons de l’inattendu » de Danièle Bourcier et Pek Van Andel (l’Act mem, Chambéry – 2009).

La sérendipité est un phénomène complexe. C’est l’art de découvrir, inventer et créer ce à quoi on ne s’attend pas. Il signifie que l’on trouve quelque chose que l’on n’avait pas cherché, à partir d’une observation surprenante, que l’on a pu expliquer correctement. Ce mot est plus instructif que «hasard heureux». Ce qu’on apprend généralement à l’université, c’est l’inverse, la «non-sérendipité», c’est-à-dire trouver ce que l’on cherche, alors que l’art crucial de trouver le non-cherché joue un rôle très important dans la science, ou la technique. Dans les disciplines expérimentales, comme la chimie, la physique, la géologie, la médecine, l’astronomie, la technique et les arts, les exemples de sérendipité sont fréquents. Dans ces domaines, il est plus facile de voir et de tester si on a découvert quelque chose que l’on ne cherchait pas.

Ce livre décrit la théorie, la pratique, des types et des cas de sérendipité : chaque cas est une idée forte, une leçon d’interprétation de l’inattendu, comme la radioactivité naturelle ou l’effet pervers d’une loi. Il rend compte de la part du hasard comme source d’improvisation dans la genèse des idées et l’histoire des hommes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :