KOOL KILLER

janvier 25, 2011

« Kool killer ou l’insurrection par les signes » de Jean Baudrillard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

remarquable analyse de l’irruption des graffitis dans le New York des années 70

 » SUPERBEE SPIX COLA 139 KOOL GUY CRAZY CROSS 136, ça ne veut rien dire, ce n’est même pas du nom propre, c’est du matricule symbolique, fait pour dérouter le système commun des appellations…. comme plus petit élément radical imprenable par quelque discours organisé que ce soit…. c’est ainsi qu’ils échappent au principes de signification et, en tant que signifiants vides, font irruption dans la sphère des signes pleins de la ville, qu’ils dissolvent par leur présence…

… En tatouant les murs, SUPERSEX ET SUPERKOOL, les délivrent de l’architecture, et les rendent à la matière vive, encore sociale, au corps mouvant de la ville, avant le marquage fonctionnel et institutionnel….

… Il est quand même étonnant de voir ça déferler dans une ville quaternaire, cybernétique, dominée par les deux tours d’aluminium et de verre du World Trade Center, mégasignes invulnérables de la toute-puissance du système. »

en téléchargement ici
http://www.lpdme.org/projects/jeanbaudrillard/koolkiller.html#

Publicités

Une Réponse to “KOOL KILLER”

  1. kemabra Says:

    Merci beau-coup !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :