présupposé Second Life / travail en cours

janvier 27, 2011

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PRÉSUPPOSÉ SECOND LIFE

Atelier proposé et encadré par Agnès de Cayeux, assistée d’Estelle Senay, ingénieure x-réseau au Théâtre Paris Villette

Enseignants : François Duconseille, Jean-Christophe Lanquetin et Grégoire Zabé

Objectif du cours : L’intention de l’atelier est celle de questionner l’imagerie futuriste possible aujourd’hui dans nos mondes virtuels. De la vitesse à cette course effrénée vers l’espace, que reste-t-il de ces vues machiniques incertaines, de ces paysages lunaires assurés qui ont marqué nos imaginaires, inspirés par ceux de nos écrivains, de nos cinéastes et autres créateurs, que reste-il ainsi de nos expériences de lecteurs, de regardeurs. De quelle manière envisager l’autre territoire, celui des mondes virtuels, déjouant peut-être ici le statut de l’image et lui octroyant une définition propre ou inversée que seul, le réseau internet est capable de lui offrir. Nous parlons bien de ces données circulantes et sensibles, ces données qui pourraient nous faire entrevoir le sol sur lequel nous marcherions ailleurs comme un sol différent. Nous parlons bien d’un espace autre et distant.

Contenu du cours : Second Life sera pour nous un observatoire, un atelier de création, une sorte de chantier permanent. Ce ne sera pas simple, d’une part parce que ce monde virtuel est écrit et dicté par une communauté de personnes attachées à ce principe de réalisme comme un gage de réussite et d’autre part parce que les outils que nous avons à notre disposition pour modéliser les objets et terraformer les espaces sont soumis à des possibilités de création techniquement limitées à des assemblages de primes, c’est-à-dire un combinatoire de formes simples. Nous nous aguerrirons de ces contraintes, nous tenterons de les déjouer en travaillant sur nos perceptions, en inversant peut-être les principes structurels et technologiques déployés par ce bazar Second Life. En nous intéressant à des détails infimes de la machine Second Life. Nous calculerons ici les temps de mapping et chargerons une parcelle outre mesure afin de proposer au regard du résident l’indécence d’un espace impossible à charger. Nous écraserons là un avatar comme un sol et lui affecterons des données rss en temps réel, afin qu’il se disloque sous nos pas. Nous connecterons des données sensibles à nos espaces sensés. Bref, nous essaierons d’écrire les scénarios d’une imagerie futuriste.

présentation des projets du 15 au 30 juin dans le Festival OPEN du Paris-Villette

atelier mené entre Espaces Publics et Espaces Scéniques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :