Archive for the 'jardin des 2 rives' Category

jardin des 2 rives (5/5) / Sanaz

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourg

https://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

Le jardin Iranien

Les Jardins Persans font référence à une tradition et à un style de conception de jardins qui a ses origines en Perse, (plus connue aujourd’hui sous le nom d’Iran).

Son rôle était, et est toujours, de procurer de la relaxation sous plusieurs formes : spirituelle et récréative(comme rencontrer des amis), en fait, c’est essentiellement un paradis sur terre. La façon selon laquelle le jardin est construit peut être très formelle (l’accent est mis sur la structure) ou plus informelle (l’accent est mis sur les plantes) et respectent quelques règles simples de conception – afin de maximiser, en termes de fonction et d’émotion, ce qui peut être fait dans le jardin.
Éléments du jardin Persan
Les éléments du jardin persan comme le pavillon central, le bassin et la végétation .
La lumière du soleil et ses effets ont été un facteur important de structuration des jardins persans, des textures et des formes choisies par l’architecte pour réduire l’impact de la lumière. À cause de la position géographique en latitude de l’Iran, l’ombre est extrêmement importante dans le jardin, sans laquelle celui-ci ne pourrait avoir d’espace utilisable -les arbres et les treilles servent d’ombrage naturel; les pavillons et les murs servent eux-aussi à bloquer le soleil. Les jardins persans représentent donc un espace de verdure et de fraîcheur dans un pays caractérisé par sa chaleur fréquente et sa sécheresse.
L’autre caractéristique liée à la chaleur dans les jardins est l’importance de l’eau. Une sorte de tunnel souterrain, sous la nappe phréatique, appelé Qanat est utilisé pour irriguer le jardin et ses alentours. Des structures semblables à des puits sont ensuite connectées au Qanat, permettant ainsi de ramener l’eau à la surface. Alternativement, un puits persan utilisant la force animale peut être utilisé pour ramener l’eau à la surface. De tels systèmes peuvent aussi être utilisés pour déplacer l’eau dans le système aquatique de surface comme ceux qui existent dans le style appelé chahar bagh. Les arbres étaient souvent plantés dans un fossé appelé Jub, ce qui réduisait l’évaporation de l’eau et permettait à l’eau d’atteindre plus rapidement les racines.
Le style persan essaie souvent d’intégrer les parties « intérieures » avec les parties « extérieures » – ceci est souvent réalisé à travers un jardin entourant une cour intérieure. Des éléments architecturaux comme des arches voûtées permettaient d’ouvrir l’espace entre l’extérieur et l’intérieur.

L’emplacement du-dit  terrain  (le jardin des 2 rives_Strasbourg), les conditions climatiques  (l’abondance de l’eau et des forêts); m’ont amenés de ne pas prévoir d’arbres et des canaux et de créer plutôt un jardin à l’iranien ,avec les sables colorées  qui représente le climat sec de l’Iran et des motifs traditionnelles qui proviennent  des tapis de l’Iran.
Un occasion d’avoir une échange culturelle entre l’orient et l’occident .

jardin des 2 rives (4/5) / Romain

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourg

https://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

Deux rives – voyage, pauses et lumière

Entre forme classique et contemporaine, j’ai souhaité mettre en avant ce lieu de manière graphique en le présentant comme un point de transition.
Des entrées surélevées – point d’observation idéal pour regarder et chercher son chemin – représentent les quais de deux rives opposées qui se font face.
Traversant la pelouse comme des sentiers, les allées amenent le spectateur vers différents points de passage à travers le végétal.
La nuit, les lumières éclairent le lieu mettant en avant sa dimension mystique et poétique.

jardin des 2 rives (3/5) / Lucie et Feliksa

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourg

https://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

Jardins miniatures

Inspiré de la vue aérienne du Jardin des Deux Rives, notre espace se présente comme un cheminement entre des parcelles aux différentes caractéristiques.

L’idée est de susciter la curiosité du visiteur, l’amenant à partir à la découverte des jardins clos.

Des ambiances naissent au sein de chaque cellule; apparaissent alors des jardins particuliers au sein d’un espace public.

Ceux-ci possèdent des bases identiques et proportionnelles au lieu d’origine.

Chaque jardin est accessible par une action (monter, enjamber, passer entre…), amenant l’individu à choisir son univers. Il pourra par exemple, se balancer dans une forêt de hamacs, plonger dans un bac à sable, changer d’horizon autour d’une table, déambuler entre ciel et herbe, gravir les hauteurs ou scruter les alentours.

Les éléments paysager ont été pensée de manière à ce que le promeneur ne ressente plus la présence des autres jardins une fois installé.

Il verra ainsi l’ensemble de l’espace du haut de la pyramide, s’isolera entre des murs ou disparaître du niveau du sol.

Selon le jardin choisi, la personne lira l’architecture au travers de différents points de vues.

jardin des 2 rives (2/5)/ Laura et Jun

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourghttps://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

Dans ce jardin, les verticales réfléchissantes et végétales participent à la découverte du jardin et, en même temps, y procurent de l’intimité. Le choix des matériaux divers et la variété des volumes créent un parcours ludique pour toute la famille.

jardin des 2 rives (1/5) / Amandine et Marylise

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourg

https://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

« Biodiversité, Plantes économes en eau»
Jardin à l’ECOUTE

Ce jardin a pour démarche de privilégier les plantes dont la consommation en eau reste faible, dans la mesure où aucun apport supplémentaire aux eaux de pluies n’est vital. Le jardin est attentif aux problématiques actuelles et à l’écoute de notre planète, mais pas seulement, il propose un parcours sensoriel où l’ouïe est largement sollicitée. Ainsi le ludique en appelle à vos sens, et vous demande votre attention et enthousiasme pour donner à ce jardin le bon ton ! Familles, amis, et promeneurs solitaires seront guidés par les sons des activités proposées jusqu’à se prêter eux-mêmes au jeu.

TROIS ESPACES, TROIS AIRES

Ces espaces se distinguent par leurs ambiances végétales et sonores tout en préservant l’unité du jardin dans sa globalité.

L’aire de jeu / L’espace des acteurs
Intérêt : le concept ici repose sur la participation des usagers. Leur dynamisme rend l’espace vivant et attractif. Ce lieu se démarque par un élément majeur : la scène. L’effervescence des groupes crée dès lors une mise en scène, et théâtralise l’espace et ses occupants.
Eléments : La scène se voit donc habitée d’instruments musicaux dits « primitifs » et faciles d’utilisations. Trois bidons, pour les percussions, deux contrebassines, et un xylophone. Deux installations sonores agrémentent le reste de l’espace : le jeu des casseroles, et les tubes.
Ambiance : revêtement au sol constitué de cailloux blanc, pour ne nécessiter aucun entretien malgré le passage important. Une haie longe le jardin, et guide les passants attirés par les sons.
Point fort : facile d’utilisation, ludique, accessible à tout âge.

La terrasse / Les spectateurs
Intérêt : Cet espace offre la possibilité de s’asseoir tout en écoutant la diversité des sons produit tout autour. La scène disposée de manière frontale par rapport à la terrasse invite l’usager à devenir spectateur de ce qu’il a déjà fait ou fera. C’est un espace détente entouré de plantes.
Eléments : terrasse en bois, agrémentée de quelques chaises, tables, et bancs.
Ambiance : parterre végétal de plantes grasses.
Point fort : espace détente avec assises prévues, parterre de plantes grasses dans l’esprit « économies d’eau et d’énergie », facile d’entretien.

La plateforme / Point de vue panoramique
Intérêt : La plateforme surélevée de 1mètre permet d’observer le jardin d’un autre point de vue, et dans sa globalité. La pente est utilisée à des fins ludiques.
Eléments : un escalier xylophone utilise la pente pour émettre des sons avec le parcours d’une bille en bois, deux bancs.
Ambiance : des pots de fleurs métalliques retournés au pied de la pente, rappellent le détournement d’objets communs utilisés dans ce jardin, et se mêlent à une végétation luxuriante de fougères (par exemple).
Point fort : accès handicapé avec rampe à moins de 5%, point de vue panoramique, végétation relativement sauvage dans le thème 3biodiversité, économie d’eau ».

Jardin des 2 rives – Cahier des charges

octobre 23, 2009

DSC00842Jardin des Deux Rives – Strasbourg

Appel à projet

Conception de jardins éphémères

« Biodiversité et plantes économes en eau»

Ville de Strasbourg

Document réalisé par le Service des espaces verts et de nature

Octobre 2009

I – Le Jardin des deux Rives

1) Contexte de l’appel à projet

2) Objectifs

II – Appel à projet

1) Les jardins merveilles

1.1 Des parcelles déjà définies

1.2 Des thématiques distinctes au fil des ans

1.2.1 Les jardins merveilles éphémères

1.2.2 Les jardins merveilles pérennes

1.3 Des atouts et des contraintes

1.4 Enveloppe financière

2) Constitution du dossier de projet

2.1 Documents à fournir

2.2 Appréciation du projet

2.3 Planning

2.4 Vos interlocuteurs

III – Données relatives à l’équipe de conception

I – Le Jardin des Deux Rives

1) Contexte de l’appel à projets

Le Jardin des Deux Rives a été inauguré en 2004, à l’occasion de la manifestation transfrontalière Festival des Deux Rives STRASBOURG & KEHL Landesgartenschau 2004.

Ce Jardin est une réalisation franco-allemande, et il s’étend comme son nom l’indique sur les deux rives du Rhin, reliées par la passerelle conçue par l’architecte Marc Mimram et construite spécialement pour l’occasion.

Le côté français du Jardin est un parc de 34 hectares qui constitue la première étape de la réhabilitation du quartier de la Porte de France dans le cadre des opérations d’aménagement urbain de l’axe Est-Ouest. Les éléments majeurs de sa composition sont :

– de grands espaces de pelouse ornés de bouquets d’arbres,

– une large promenade parallèle au Rhin sur toute la longueur du parc,

– trois axes transversaux, prolongés sur la rive allemande, l’axe central donnant sur la passerelle,

– un imposant mur d’eau incurvé,

– ainsi que des parcelles elliptiques ceintes d’un palissage de saule vivant tressé.

L’idée première du concepteur du Jardin, Rüdiger Brosk, était d’aménager ces parcelles en jardins familiaux. Lors du Festival des Deux Rives de 2004, elles ont été le support de jardins éphémères. Ces jardins ont été démontés à l’issue de la manifestation.

Depuis, un ensemble de jardins pérennes ou éphémères sont en accès libre lors des heures d’ouvertures du parc.

Certains de ces jardins éphémères sont renouvelés de manière régulière.

En cette fin d’année 2009, deux jardins sont en voie de réaménagement. Une des deux parcelles disponibles vous est proposée afin que votre créativité soit associée à ce projet.

2) Objectifs

  • Favoriser la création artistique et paysagère et faire apparaître Strasbourg comme une ville particulièrement sensible à ce domaine
  • Attirer plus encore les publics locaux et touristiques sur l’espace du Jardin des Deux Rives
  • Montrer la diversité des savoir-faire en matière d’art des jardins
  • Sensibiliser les visiteurs et en particulier les enfants au patrimoine végétal et paysager, grâce à une approche ludique et pédagogique

II – Appel à projet

Le présent appel à projets est organisé en dehors d’un processus de concours. Le service des espaces verts et de nature est l’interlocuteur des équipes de conceptions tout au long du processus de conception, et prendra en charge la phase de réalisation (entreprises et régie).

Les concepteurs ne percevront aucune indemnité ni rémunération. Ils seront invités à participer à la traduction de leur concept en projet réalisable, et auront la satisfaction de laisser leur empreinte sur ce parc contemporain, qui est le plus grand de Strasbourg. Une plaque signalétique faisant référence au concepteur de chaque parcelle présentera le concept du jardin.

L’équipe de conception mandatera un référent qui deviendra l’interlocuteur privilégié du Service des espaces verts.

Le concepteur s’engage à :

–       renoncer totalement à la propriété intellectuelle de son projet au profit de la Ville de Strasbourg.

–       rencontrer les services de la Ville de Strasbourg pour préciser le projet  lors de réunions régulières afin de présenter l’avancement des ses réflexions (planning à définir ensemble).

1) Les jardins merveilles

1.1 Des parcelles déjà définies

Les jardins éphémères sont hébergés par les ellipses au Sud de la grande prairie. Ils sont localisés dans un espace un peu plus ouvert que la zone accueillant les jardins pérennes, permettant une plus grande respiration entre les parcelles.

Deux parcelles font l’objet de cet appel à projet :

–       parcelle accueillant le projet « Ceci n’est pas un jardin » d’une surface de 400 m²,

–       parcelle où se tient le « Jardin 2.0 » d’une surface de 800 m².

1.2 Des thématiques distinctes au fil des ans

1.2.1      Les jardins merveilles éphémères 3 thèmes se sont juxtaposés au fil des années et des renouvellements de jardins. Conçu pour certains sur le thème des « jardins de demain », d’autres sur l’idée du « jardin en mouvement », les plus récents évoquent « les saveurs végétales ». Les deux projets qui seront réalisés en 2010 répondront au thème de la « Biodiversité et des plantes économes en eau ».

1.2.2      Les jardins merveilles pérennes 7 jardins, essentiellement destinés aux enfants ont été construits sur ce thème. Ces jardins pérennes proposent une offre attractive en matière de jeux, de découvertes et d’apprentissages. Ceci permet de rendre la partie française du Jardin des Deux Rives plus attractive pour les familles avec enfants, passant ainsi d’un espace de représentation à un espace d’appropriation.

1.3 Des atouts et des contraintes

Les accès des jardins doivent se conformer à l’existant.

Toutes les parcelles bénéficient d’une distribution en eau et en électricité. Elles ne sont par contre pas reliées à un quelconque réseau d’assainissement.

Le projet devra être conçu dans l’optique du développement durable, et plus particulièrement de ses aspects environnementaux : économie d’eau et d’énergie, utilisation de matériaux sans danger pour l’environnement, longévité et faible charge d’entretien des installations.

Pour le cas où l’utilisation d’eau serait nécessaire, ceci devra se faire en circuit fermé, ou tout au moins de façon à ne pas rejeter d’eau à l’extérieur des parcelles. Aucun système d’infiltration ne pourra être mis en place.

De même, les consommations énergétiques éventuelles devront être justifiées par un concept fort, et limitées au strict nécessaire.

Le sous-sol étant protégé par une géo-membrane située à 50 cm de profondeur, aucune fouille ne devra être réalisée à plus de 45 cm.

Les jardins éphémères sont renouvelés tous les deux ans : leur conception devra permettre une utilisation du jardin sur deux saisons d’ouverture entrecoupées d’une période hivernale.

1.4 Enveloppe financière

L’enveloppe financière allouée à la réalisation de chaque projet est limitée à 15.000€ TTC.

Cette somme prendra en charge l’ensemble des fournitures et travaux nécessaires à la mise en œuvre du projet.

N’est pas compris dans ce prix l’intervention en régie de nos équipes de jardiniers, dont l’intervention sera possible sous réserve de leurs disponibilités au moment des travaux.

Il est rappelé que les concepteurs des projets réalisés ne percevront aucune indemnité ni rémunération.

2) Documents

2.1 Documents à fournir

–       Deux esquisses au minimum pour permettre le choix d’un projet

Un ou plusieurs croquis d’ambiance,

Une note explicative du projet,

Un estimatif sommaire du projet.

–       Un projet développé à partir de l’esquisse retenue :

Un plan couleur du projet au 1/100e ou toute autre échelle adaptée avec situation des circulations intérieures, reprenant le contour de la parcelle retenue,

La liste des matériaux, mobiliers et plantations prévus,

Tout document nécessaire à la bonne réalisation du projet,

Un Bordereau de prix estimatif et quantitatif  détaillé.

2.2 Appréciation du projet

Dans un premier temps, le Service des verts et de nature  statuera sur l’esquisse à valorisée suite à l’examen des propositions soumises. Les critères pris en compte sont :

  • Valeur paysagère et artistique,
  • Innovation, créativité et originalité en rapport avec la thématique du type de jardin (éphémère / pérenne),
  • Pédagogie, interactivité et/ou humour du projet
  • Faisabilité technique,
  • Contraintes de gestion et d’entretien,
  • Respect de l’enveloppe budgétaire.

Dans une seconde phase, l’esquisse choisie deviendra projet et sera discutée tout au long du processus de conception sur la base des critères suivants :

  • Aspects  techniques pour sa réalisation,
  • Calendrier des travaux,
  • Contraintes de gestion et d’entretien,
  • Respect de l’enveloppe budgétaire.

2.3 Planning

Jeudi 08 octobre 2009 Prise de contact avec les concepteurs

Vendredi 27 novembre 2009 Réception des esquisses

Mardi 15 décembre 2009 Choix de l’esquisse retenue par notre service

15 décembre à début mars 2010 Finalisation technique du projet et réunions intermédiaires Concepteurs + équipes du service espaces verts

Mars  à mi-Mai 2010 Réalisation du jardin

Courant juin 2010 Inauguration

2.4 Vos interlocuteurs

Service des espaces verts et de nature de la Ville de Strasbourg au 03.88.60.90.90

Frederic Auneau :             frederic.auneau@cus-strasbourg.net

Tel. 03.88.60.90.90 Poste 34149

Claude Reutenauer :            claude.reutenauer@cus-strasbourg.net

Tel. 03.88.60.90.90 Poste 34162

III – Données relatives à l’équipe de conception et au projet

Coordonnées du mandataire :

Organisation :

Nom, prénom :

Adresse :

Téléphone :

Courriel :

Engagement du concepteur :

Je soussigné                                                                                     ,

Concepteur unique ou mandataire de mon équipe (rayer la mention inutile), m’engage à renoncer totalement à la propriété intellectuelle de mon projet au profit de la Ville de Strasbourg. Ma seule rétribution sera de voir mon jardin réalisé, et d’avoir ainsi participé à l’aménagement du Jardin des Deux Rives.

Fait à                                              , le

Signature du concepteur ou du mandataire