Archive for the 'PLAY/URBAN' Category

Play/Urban/Johannesburg

août 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Johannesburg Play/Urban residency is taking place at the King Kong building in New Doornfontein (VANSA & Parking Gallery space) from the 27th of August until the 22 of September, during the French-South Africa Season.

This residency is the first of a series (the second one will take place in Strasbourg in October 2013). It will be a collective process (moments of work in a large group, see the list of participants) but will also allow participants to develop personal research areas. These projects will be continued throughout the year between Johannesburg and Strasbourg, and also Kinshasa.
The Johannesburg residency will be one month long. Its principle aim is to engage with the inner city of Johannesburg on a series of experimentations in urban space. These experimentations will be anchored by artists living and working in Joburg on a long term basis : (Dorothée Kreutzfeldt & Bettina Malcomess, Selo Pesa, the Keleketla ! Library collective, the Parking Gallery, Vansa, Donna Kukama and others). Public visibility moments (talks, debates, projections, exhibitions…) will take place on every Wednesday at 18:30 and simultaneously in many other places in the city (Drill Hall, the Substation at Wits… and also in public spaces). In between, each group, mixing students, artists, researchers, will define the form, the temporality and the visibility of its projects. The relation to audiences and inhabitants is a central element of Play/Urban, common to all the projects. Some visibilities will be highly public, others will be more discreet in the urban space.

« Play>Urban is a collaborative project initiated by two art schools, ESAD Strasbourg and WITS School of Arts, with VANSA involved in an advisory role. Play>Urban critically explores creative practice as a form of research. The first in a series of residencies is planned for September 2012 in Johannesburg and will involve collaborations between students, teachers, artists, researchers and cultural activists, who will be exploring urban spaces in the Johannesburg CBD.

Play>Urban web site

and follow the Joburg’s residency on Facebook group Play>Urban

Publicités

« étant donné un mur, que se passe-t-il derrière ? »*

juillet 2, 2012

« étant donné un mur, que se passe-t-il derrière ? »*

diplôme de Scénographie de Marie Fricout

DNSEP Scénographie / ESAD Strasbourg /  juin 2012

Franck Houndégla / Scénographe entre Afrique et Europe

juillet 1, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant l’été 2006, Franck Houndégla, enseignant remarquable de l’Option Design de l’ESADS a été remercié sans raison par la direction de l’époque. Son départ mis fin pendant un temps au rapprochement développé avec lui entre les ateliers Design et Scénographie.

Il revint ensuite à plusieurs reprises dans les projets de l’atelier Scénographie, dans un premier temps sur le partenariat entre l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et l’ESADS qui donna lieu au projet Milobela en juillet 2010 à Kinshasa. Ensuite en octobre 2010 il invita des étudiants de l’ESADS à joindre un atelier sur les Foyer de travailleurs immigrés, qu’il portait avec l’Ecole d’Architecture de Paris La Villette et la revue Africulture, qui donna lieu au workshop Cuisines mobiles présenté à la Mairie de St Denis en mars 2011. Et en mai 2011 pour un séminaire Play/Urban, en lien avec les recherches qu’il développe sur les villes africaines.

Voici un portrait de lui publié dans le magazine Jeune Afrique

Playing the City / interviews

juillet 1, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Including fifty-one artist interviews and texts by Matthias Ulrich and Nato Thomson

From 2009 to 2011, the Schirn’s three-part project “Playing the City” exhibited an enormous array of public art. Covert guerrilla events, spectacular surprises, temporary meeting spots—more than fifty projects appropriated Frankfurt’s downtown center and involved the public in varying ways. Fifty-eight international artists and artist groups presented a wide range of works—many of them conceived especially for the project—including performances, happenings, sculptures, installations, workshops, markets, rallies, and demonstrations.

read more

Strategy and Tactics in Public Space

juin 10, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The public space, according to Hannah Arendt  (1906-1975) is a place for action, a place where democracy is exercised. Following this idea and based on the current social context (camp outs, demonstrations, the uprisings in Northern Africa, etc.) this publication, under the title Strategy and Tactics in Public Space is devoted to the analysis of the public space as a field for social action, whether peaceful or not. It tackles strategy and tactics as tools for action, their agents and their modus operandi. It also includes tactical urban design projects from all the continents


In the latest issue in the Strategy series, a+t extends its field of research to the system of tactics. Javier Mozas develops the system of tactics applied to public space offering his view of the actors involved, the modus operandi and the realms in which it takes place. Based on this view a+t has chosen 8 tactical actions which it considers to be action types, including low-cost self-building, farming the city and aspiring to utopia. Included in this issue are projects by Atelier Bow-Wow, BIG, Superflex, and Topotek1 among many others.

 

version numérique

Sidewalk Science

avril 12, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

The peculiar habits of the pedestrian, explained.

http://www.slate.com/articles/life/walking/2012/04/walking_in_america_what_scientists_know_about_how_pedestrians_really_behave_.html

 

traversées urbaines #2

mars 19, 2012

cycle de projections de la cinémathèque de Grenoble

Traversées spatiales, traversées temporelles, traversées thématiques, mais aussi impossibles traversées.
Ville et cinéma se réfléchissent mutuellement depuis plus d’un siècle. Réinterrogeons les classiques et débattons de l’actualité de cette relation à l’heure où la condition urbaine et l’image numérique se généralisent.

Découvrez le cycle Traversées urbaines en vidéo sur Dailymotion

workshop play/urban > Bucarest > flux-snow

mars 18, 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

du 23 au 28 janvier François Duconseille a séjourné à Bucarest pour y organiser un workshop play/urban à l’invitation de l’UNarte.

Dans la nuit du 24, alors que la première journée d’expérimentations dans l’espace urbain était programmée pour le lendemain, la neige est tombée sur la ville. Le rendez-vous était donné au Musée National d’Art Contemporain dans l’ancien palais de Caucescu (deuxième plus grand bâtiment au monde après le Pentagone) en pleine tempête de neige. Le Musée accueillait alors une rétrospective Fluxus. Face aux conditions climatiques extrêmes, ne permettant pas de rester longtemps en extérieur, nous avons imaginé un protocole de jeu qui intégrait l’exposition Fluxus, la configuration spatiale du Musée (notamment un ascenseur vitré donnant sur l’extérieur) et la neige; une sorte de « téléphone arabe » dont le message partait d’une oeuvre Fluxus exposée et aboutissait, après avoir transité par l’interface vitrée de l’ascenseur, à un dessin ou un signe tracés dans la neige au pied du bâtiment et visible de la terrasse.

play/urban /flux-snow a été réalisée par 9 étudiants de l’UNarte, Calin Dan et François Duconseille

 

workshop play/urban > Strasbourg > La Cambre-esads

mars 18, 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

atelier play/urban à Strasbourg avec 5 étudiants de La Cambre, 10 d’Espaces publics et scéniques de l’ESADS, Véronique Leyens (enseignante de scénographie à La Cambre) JC Lanquetin et François Duconseille. Pendant 5 jours, du 12 au 16 mars, les participants ont expérimenté différents protocoles de jeux dans l’espace urbain et en ont produit des restitutions à l’atelier de scénographie de l’ESADS mais aussi à l’extérieur.

Cartographier les interstices de la ville

mars 17, 2012

Parcourir la ville, la saisir en mouvement, et la restituer ensuite à travers une carte. Telle est la démarche de Mathias Poisson. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI/Les Ateliers), parallèlement à son travail de scénographe et interprète pour le théâtre et la danse, Mathias Poisson déploie un intérêt particulier pour la promenade et l’expérience subjective des lieux à travers plusieurs supports tels la carte, la visite guidée ou la performance.

http://www.strabic.fr/Cartographier-les-interstices-de.html

moments / ZKM / Karlsruhe

mars 12, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

http://moments.zkm.de/

“Moments. A History of Performance in 10 Acts” is an international live exhibition on the history of art performance in dance and fine arts. As an exhibition ‘in progress’, the project shows and develops new formats of museal presentation of live acts. The starting point is the interest in the processes of coming to terms with history in so-called re-enactments of historic performances, but which also comes to expression in the recently erupted controversy surrounding the museal presentability of performances by Joseph Beuys in photographic documentation. This is also reflected in the practice of a younger generation of performers and choreographs, such as in numerous historical appropriations and re-enactments. At the center of this is the ‘heroic’ period of the 1960s to the 1980s in which a radical (new) definition of the genre took place in the more intimate dialog between performance movements of fine arts and dance.

Curators and exhibition dramaturgy: Boris Charmatz, Sigrid Gareis, Georg Schöllhammer

8 March–29 April 2012

Nouveau festival/3ème édition – Mathieu Triclot, Jeux vidéo

mars 11, 2012

 

 

 

 

 

 

 

conférence de Mathieu Triclot sur la Philosophie des jeux vidéo

livre publié aux éditions Zones

« Géographie subjective » : conception collaborative de cartes collectives

mars 11, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’aucuns diront que l’expression “carte subjective” relève du pléonasme. Oui ! Mais les cartes actuelles de nos villes prétendent néanmoins atteindre une forme d’objectivité et c’est en réaction à ce statut de vérité officielle et scientifique que Catherine Jourdan crée avec des habitants des cartes subjectives.

http://www.strabic.fr/Geographie-subjective-conception.html

Philosophie des jeux vidéo

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes face à un jeu vidéo. Vous pressez les bonnes touches, vous déplacez la souris, vous appuyez en cadence sur les boutons du pad. Qu’est-ce qui se produit alors ? Quel est cet état si particulier, à la limite du vertige et de l’hallucination, face à l’écran et à la machine ? L’expérience ne ressemble à aucune autre : pas plus à l’état filmique des salles obscures qu’à l’état livresque de la lecture.
De « Space Invaders » à la 3D, depuis les premiers hackers qui programmaient la nuit sur les ordinateurs géants d’universités américaines jusqu’à la console de salon, en passant par la salle d’arcade des années 1970, ce qui s’est à chaque fois inventé, au fil de l’histoire des jeux vidéo, ce sont de nouvelles liaisons à la machine, de nouveaux régimes d’expérience, de nouvelles manières de jouir de l’écran. On aurait tort de négliger ce petit objet. Sous des dehors de gadget méprisable, il concentre en fait les logiques les plus puissantes du capitalisme informationnel. Et ceci parce qu’il tient ensemble, comme aucune autre forme culturelle ne sait le faire, désir, marchandise et information. Les jeux vidéo exhibent la marchandise parfaite du capitalisme contemporain, celle dont la consommation s’accomplit intégralement et sans résidu sous la forme d’une expérience ; une expérience-marchandise branchée en plein cœur de la mise en nombres du monde.
À l’âge de la « gamification généralisée », où le management rêve d’un « engagement total » mesuré par une batterie d’indicateurs, les jeux vidéo fournissent aussi un nouveau modèle pour l’organisation du travail, où l’aliénation s’évanouirait enfin dans le fun.

éditions Zones

Manuel de communication-guérilla

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide d’intervention militante non conventionnelle, voici un exposé de la théorie et de la pratique d’un activisme expérimental, mêlant engagement politique, pensée critique et action artistique. Comment saper l’ordre des discours dominants ? Saboter les imaginaires de la société de consommation ? Intervenir dans un espace public verrouillé par des médias omniprésents ? Loin des principes de la com’ publicitaire et du bourrage de crâne, ce manuel propose un arsenal de tactiques d’agitation joyeuse et de résistance ludique à l’oppression : détournements, camouflages, happenings, théâtres invisibles, attaques psychiques, entartages, impostures médiatiques et canulars révélateurs… Dans la lignée des mouvements artistico-subversifs, les auteurs revisitent les procédés de la critique sociale sur le mode de l’impertinence créatrice.
Tandis que la politique radicale traditionnelle mise sur la force persuasive du discours rationnel, la communication-guérilla ne s’appuie pas sur des arguments, des chiffres et des faits, mais cherche à détourner les signes et les codes de la communication dominante. Elle travaille à intensifier la charge subversive du non-verbal, du paradoxe, du faux, du mythe. Elle se définit comme l’art de mettre de la friture sur la ligne.
Ce texte-manifeste, devenu « culte » depuis sa première publication en Allemagne en 1997, propose des formes d’action inventives pour une critique en acte des rapports sociaux existants.

éditions zones

postérité du postcolonial

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de(s)générations 15 / postérité du postcolonial /

À l’arrivée tardive en France des traductions et réflexions autour des postcolonial studies correspond déjà leur mise en débat sur la scène universitaire internationale : un questionnement portant à la fois sur le chemin parcouru par ces études depuis leur naissance il y a plus de trente ans, et sur leur viabilité dans la durée comme domaine de pensée à part entière(1).

Sommaire

Achille Mbembe : La pensée métamorphique

Catherine Coquery-Vidrovitch : Entretien – Échange avec Giulia Fabbiano & Arnaud Zohou

Laurent Dubreuil : Propos sur une fameuse tendance à oblitérer

Dominique Malaquais : SPARCK

Jean Malaquais : Extrait du Journal du métèque

Emmanuel Juste : Mots Mar-(te)-lés

Françoise Vergès : Du bouleversement des cartographies – Échange avec Giulia Fabbiano & Arnaud Zohou

Anthony Mangeon : Futurs antérieurs

Arnaud Zohou : Épilogue : Partir de Louverture

William Kentridge : Images extraites du film Shadow Procession

Pascale Marthine Tayou : Kids Mascarade

un nouveau festival / Beaubourg / Jeux – Élie During

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

Festival / Jeux – Élie During

Cycle de conférences en six parties.
Une proposition d’Élie During.
Avec Patrice Blouin, Tristan Garcia, Joseph Mouton, Mathieu Potte-Bonneville, Julien Prévieux (Joker), Mathieu Triclot, McKenzie Wark.

un nouveau festival

L’art de la ville : Corps de/dans la ville par Jean-Luc NANCY

février 27, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.canal-u.tv/producteurs/universite_toulouse_le_mirail/dossier_programmes/colloques/l_art_de_la_ville/2_l_art_de_la_ville_corps_de_dans_la_ville_par_jean_luc_nancy

« Corps de/dans la ville« . Jean-Luc NANCY. In colloque international: « L’Art de la Ville / The Art of the City » organisé par l’équipe Cultures Anglo-Saxonnes (CAS), de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail, 6 -8 novembre 2008.

Dans un style à la fois érudit et ludique, prenant au pied de la lettre le thème « l’Art de la ville » et refusant l’idée de ville limitée à ses fonctions, le philosophe Jean-Luc Nancy présente une vision de la ville en tant que créatrice d’elle même, de sa propre œuvre, tout entièrement faite de son propre mouvement. D’un mouvement de prolifération indéfinie, de dispersion permanente, d’éloignement et de rapprochement mais aussi constitutive, tout autant que constituée, de la circulation et du mouvement des passants -« acteurs et spectateurs à la fois »- de la rencontre, « du rendez-vous qui est peut-être l’œuvre majeure de la ville« .

Montreal Sound Map

février 27, 2012

mavideoz blog

Le projet Montreal Sound Map est une base de données d’archives d’enregistrements sonores de toute sortes fait à montréal. l’archive sonore touche tous les aspects d’un environnement : politique, artistique, culturel, historique et technologique…

La carte sonore de Montréal est un projet continu et en constante évolution. Les soumissions sonores sont actuellement possibles en téléchargements les fichiers sur le site sous la licence Creative Common.

View original post

Tania Mouraud / City Performance

février 26, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

City Performance #1
Silkscreen 3 x4 m on 54 Billboards
Paris 1977-1978
Collection FRAC Lorraine

Move out of the gallery, the museum, the obvious places. Accept the rules of the street: legibility = redundancy. Dot the urban space with 54 signs, establishing a network that can reach motorists through ‘road-blocks’ on traffic routes, and also pedestrians, those who never get out of their own neighbourhood: housewives, children, old people; knowing from the outset that the dice are loaded.

more