Posts Tagged ‘art’

Playing the City / interviews

juillet 1, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Including fifty-one artist interviews and texts by Matthias Ulrich and Nato Thomson

From 2009 to 2011, the Schirn’s three-part project “Playing the City” exhibited an enormous array of public art. Covert guerrilla events, spectacular surprises, temporary meeting spots—more than fifty projects appropriated Frankfurt’s downtown center and involved the public in varying ways. Fifty-eight international artists and artist groups presented a wide range of works—many of them conceived especially for the project—including performances, happenings, sculptures, installations, workshops, markets, rallies, and demonstrations.

read more

Publicités

Strategy and Tactics in Public Space

juin 10, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The public space, according to Hannah Arendt  (1906-1975) is a place for action, a place where democracy is exercised. Following this idea and based on the current social context (camp outs, demonstrations, the uprisings in Northern Africa, etc.) this publication, under the title Strategy and Tactics in Public Space is devoted to the analysis of the public space as a field for social action, whether peaceful or not. It tackles strategy and tactics as tools for action, their agents and their modus operandi. It also includes tactical urban design projects from all the continents


In the latest issue in the Strategy series, a+t extends its field of research to the system of tactics. Javier Mozas develops the system of tactics applied to public space offering his view of the actors involved, the modus operandi and the realms in which it takes place. Based on this view a+t has chosen 8 tactical actions which it considers to be action types, including low-cost self-building, farming the city and aspiring to utopia. Included in this issue are projects by Atelier Bow-Wow, BIG, Superflex, and Topotek1 among many others.

 

version numérique

Spontaneous Sculptures / Brad Downey

mai 7, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gestalten, la maison d’édition spécialisée dans les arts graphiques bien connue outre-Rhin, a publié le livre Spontaneous Sculptures sur la sculpture urbaine telle qu’elle est pratiquée par l’artiste américain Brad Downey.

Ce livre, abondamment documenté et illustré, montre comment l’artiste s’empare de son environnement, s’approprie aussi bien l’espace que ce qu’il contient pour en faire rejaillir une vision personnelle. Cette forme d’expression artistique est associée au mouvement street-art est l’héritière d’un courant artistique bien moins récent, le Nouveau Réalisme.

http://www.broadbang.fr/blog/spontaneous-sculptures

Deconstructing Reality | Gordon Matta-Clark

mars 27, 2012

dpr-barcelona


Conical Intersect 2. From « Conical Intersect » París, France [1975]

« A simple cut or series of cuts acts as a powerful drawing device able to redefine spatial situations and structural components”.
-Gordon Matta-Clark

The work of Gordon Matta-Clark has been deeply documented in several museums and architecture centres, the way his work changed the meaning and scope of sculpture through architectural interventions has been an undeniable influence in architects and students. He worked mostly with ephemeral interventions on buildings through cuts and extractions on floors, walls and other structures, somehow showing the possibilities of descontructing reality by transforming our consciousness and the way we perceive our world.

When thinking about the power of representation as means of architectural thinking, the way that Matta-Clark transformed real buildings into scale models 1:1 by cutting its abandoned structures is at least, provocative, because he was reverting the process of our lineal way of…

View original post 775 mots de plus

Sculpture: ‘Metropolis II’ (2010) by Chris Burden at LACMA, Los Angeles

mars 25, 2012

Art Blart

Installation dates: 14th January 2012 –

.

Poetic, historic, amazing, fantastic, incredible, indescribable (the words of an eight year old, comment on the website). Great video as well. Take your ear plugs! Many thankx to LACMA for allowing me to publish the video and the photographs in the posting. Please click on the photographs for a larger version of the image.

.

.

.

Chris Burden
Metropolis II
2010
Courtesy of the Nicolas Berggruen Charitable Foundation
© Chris Burden

Dimensions: 9’9″ (H) x 28’3” (W) x 19’2” (D) (297 cm x 862 cm x 584 cm)

Media: 
3 1/2 hp DC motors with motor controllers
1,100 custom-manufactured die-cast cars
13 HO-scale train sets with controllers and tracks
Steel, aluminum, shielded copper wire, copper sheet, brass, various plastics, assorted woods and manufactured wood products, Legos, Lincoln Logs, Dado Cubes, glass, ceramic and natural stone tiles, acrylic and oil-based paints, rubber, sundry adhesives

.

.

Chris Burden
Metropolis II
2010

View original post 533 mots de plus

moments / ZKM / Karlsruhe

mars 12, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

http://moments.zkm.de/

“Moments. A History of Performance in 10 Acts” is an international live exhibition on the history of art performance in dance and fine arts. As an exhibition ‘in progress’, the project shows and develops new formats of museal presentation of live acts. The starting point is the interest in the processes of coming to terms with history in so-called re-enactments of historic performances, but which also comes to expression in the recently erupted controversy surrounding the museal presentability of performances by Joseph Beuys in photographic documentation. This is also reflected in the practice of a younger generation of performers and choreographs, such as in numerous historical appropriations and re-enactments. At the center of this is the ‘heroic’ period of the 1960s to the 1980s in which a radical (new) definition of the genre took place in the more intimate dialog between performance movements of fine arts and dance.

Curators and exhibition dramaturgy: Boris Charmatz, Sigrid Gareis, Georg Schöllhammer

8 March–29 April 2012

Manuel de communication-guérilla

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide d’intervention militante non conventionnelle, voici un exposé de la théorie et de la pratique d’un activisme expérimental, mêlant engagement politique, pensée critique et action artistique. Comment saper l’ordre des discours dominants ? Saboter les imaginaires de la société de consommation ? Intervenir dans un espace public verrouillé par des médias omniprésents ? Loin des principes de la com’ publicitaire et du bourrage de crâne, ce manuel propose un arsenal de tactiques d’agitation joyeuse et de résistance ludique à l’oppression : détournements, camouflages, happenings, théâtres invisibles, attaques psychiques, entartages, impostures médiatiques et canulars révélateurs… Dans la lignée des mouvements artistico-subversifs, les auteurs revisitent les procédés de la critique sociale sur le mode de l’impertinence créatrice.
Tandis que la politique radicale traditionnelle mise sur la force persuasive du discours rationnel, la communication-guérilla ne s’appuie pas sur des arguments, des chiffres et des faits, mais cherche à détourner les signes et les codes de la communication dominante. Elle travaille à intensifier la charge subversive du non-verbal, du paradoxe, du faux, du mythe. Elle se définit comme l’art de mettre de la friture sur la ligne.
Ce texte-manifeste, devenu « culte » depuis sa première publication en Allemagne en 1997, propose des formes d’action inventives pour une critique en acte des rapports sociaux existants.

éditions zones

un nouveau festival / Beaubourg / Jeux – Élie During

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

Festival / Jeux – Élie During

Cycle de conférences en six parties.
Une proposition d’Élie During.
Avec Patrice Blouin, Tristan Garcia, Joseph Mouton, Mathieu Potte-Bonneville, Julien Prévieux (Joker), Mathieu Triclot, McKenzie Wark.

un nouveau festival

Campement Urbain : Je et Nous, un lieu de solitude désirée

février 26, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le projet  » Je et Nous » se définit comme cette tentative, celle de construire un lieu qui appartienne à tous et en appartenant à tous, n’appartienne à personne.

http://www.cairn.info/revue-mouvements-2005-3-page-103.htm

Les vertiges du corps et les espaces de l’art

février 26, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.franceculture.fr/emission-croisements-les-vertiges-du-corps-et-les-espaces-de-l’art-2011-08-21.html

Dialogue entre Alain Berthoz et Roland Recht

Quelle place occupe notre corps dans les espaces de l’art ? Notre corps de spectateur mais également celui représenté par les artistes. Ce corps en mouvement qui, au fil de l’histoire de l’art, a sans cesse modifié le sens conféré au concept d’espace. Mais de quelle évolution témoignent au juste les différentes représentations plastiques de cette corporéité ? La photographie, le cinéma, …

Tania Mouraud / City Performance

février 26, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

City Performance #1
Silkscreen 3 x4 m on 54 Billboards
Paris 1977-1978
Collection FRAC Lorraine

Move out of the gallery, the museum, the obvious places. Accept the rules of the street: legibility = redundancy. Dot the urban space with 54 signs, establishing a network that can reach motorists through ‘road-blocks’ on traffic routes, and also pedestrians, those who never get out of their own neighbourhood: housewives, children, old people; knowing from the outset that the dice are loaded.

more

Qu’est-ce que la ville créative ?

février 26, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les politiques culturelles, perçues comme des clés de la requalification urbaine, sont à l’œuvre dans les villes davantage concurrentes à l’heure de la mondialisation. L’ouvrage d’Elsa Vivant tente de faire le point au moment où la scène scientifique hexagonale montre un véritable engouement pour ce qui apparaît comme un nouveau champ de réflexion.

Elsa Vivant. 2009. Qu’est-ce que la ville créative ?, Paris : Presses Universitaires de France, 92 p.

http://www.metropolitiques.eu/L-artiste-et-ses-territoires.html

Paul Ardenne : Conférence, Corpopoétique — Pas de corps possible sans représentation

février 25, 2012

« Corpopoétique » ?

Ce néologisme unit deux termes, « corps » et « poétique ». Il fusionne l’un et l’autre de ces termes dans une perspective de recherche. La « Corpopoétique » a cette vocation : penser la co-action de ces deux comportements invariants de la vie humaine, d’une part, la représentation obstinée, par l’homme, de son propre corps ou de celui d’autrui ; d’autre part, l’attribution d’une signification supérieure à cet acte de représentation du corps. La « corpopoétique » traite du corps humain envisagé comme réalité (le corps en soi), comme figure (le corps et son image), comme élaboration, comme représentation incarnée et vécue. Si le corps existe, il existe d’être sans cesse formulé, créé et recréé au rythme des gestes, des actes, des pensées et des représentations.

Avec des vidéos de :

  • mounir fatmi (Les Ciseaux, Les Egarés, Beautiful Language) *
  • Shaun Gladwell (Interceptor surf sequence…)
  • Ali Kazma (Dance Company, Dancer, Painter)
  • Elena Kovylina (Shooting Gallery, Boxing)
  • Eulalia Valldosera (Dependencia mutua) **

Les artistes surveillent les caméras

décembre 15, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le milieu des années 90 plusieurs collectifs informels s’attaquent à la question de la vidéosurveillance dans l’espace public, notamment aux États-Unis. Parmi eux,  Surveillance Camera Players attire l’attention de leurs concitoyens sur ce sujet en jouant des pièces de théâtre avec des pancartes, comme Ubu Roi ou des passages du livre 1984 d’Orwell sous l’oeil des caméras de la ville de New York. “Les collectifs qui se sont intéressés à ce thème par des actions artistiques de rue viennent également de milieux universitaires comme les membres de l’IAA (Institute of Applied Autonomy) qui avaient distribué des “Routes of least surveillance” c’est-à-dire des cartes de New York qui montraient les zones sans surveillance”, explique Samira Ouardi auteur du livre Artivisme1.

D’autres collectifs historiques, comme Ligna, venu de la radio libre allemande, avaient mis en place des happenings de 200 personnes dans les lieux publics, avec une chorégraphie de gestes interdits dans l’espace public. Ils cherchaient à savoir “pourquoi le savoir produit dans les universités servait à la guerre ou aux technologies de surveillance. Ces actions étaient pour eux une manière de se révolter”, ajoute Samira Ouardi.

OWNI vous propose un panorama rétrospectif des œuvres les plus marquantes.

lire l’article

PAINTING URBANISM: LEARNING FROM RIO

mai 10, 2011

Lire le reste de cette entrée »

Olafur Eliasson

avril 4, 2011

 

http://www.olafureliasson.net/works/yellow_fog_2.html

newborn

mars 16, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue

Newborn, Pristina – mardi 17 févirer 2009

Francis Alÿs à Bâle

mars 4, 2011

 

 

 

 

 

 

 


http://schaulager.org/en/index.php?pfad=ausstellung%2Ffrancis_alys_fabiola

A Story of Deception / Alÿs / Whettnall / Wiels – Part II

mars 3, 2011

A Story of Deception / Alÿs / Whettnall / Wiels – Part I

mars 3, 2011