Posts Tagged ‘Iran’

jardin des 2 rives (5/5) / Sanaz

décembre 24, 2009

en réponse à l’appel à projet de la Ville de Strasbourg

https://esadespacespublics.wordpress.com/2009/10/23/lancement-du-projet-jardin-des-2-rives/

Le jardin Iranien

Les Jardins Persans font référence à une tradition et à un style de conception de jardins qui a ses origines en Perse, (plus connue aujourd’hui sous le nom d’Iran).

Son rôle était, et est toujours, de procurer de la relaxation sous plusieurs formes : spirituelle et récréative(comme rencontrer des amis), en fait, c’est essentiellement un paradis sur terre. La façon selon laquelle le jardin est construit peut être très formelle (l’accent est mis sur la structure) ou plus informelle (l’accent est mis sur les plantes) et respectent quelques règles simples de conception – afin de maximiser, en termes de fonction et d’émotion, ce qui peut être fait dans le jardin.
Éléments du jardin Persan
Les éléments du jardin persan comme le pavillon central, le bassin et la végétation .
La lumière du soleil et ses effets ont été un facteur important de structuration des jardins persans, des textures et des formes choisies par l’architecte pour réduire l’impact de la lumière. À cause de la position géographique en latitude de l’Iran, l’ombre est extrêmement importante dans le jardin, sans laquelle celui-ci ne pourrait avoir d’espace utilisable -les arbres et les treilles servent d’ombrage naturel; les pavillons et les murs servent eux-aussi à bloquer le soleil. Les jardins persans représentent donc un espace de verdure et de fraîcheur dans un pays caractérisé par sa chaleur fréquente et sa sécheresse.
L’autre caractéristique liée à la chaleur dans les jardins est l’importance de l’eau. Une sorte de tunnel souterrain, sous la nappe phréatique, appelé Qanat est utilisé pour irriguer le jardin et ses alentours. Des structures semblables à des puits sont ensuite connectées au Qanat, permettant ainsi de ramener l’eau à la surface. Alternativement, un puits persan utilisant la force animale peut être utilisé pour ramener l’eau à la surface. De tels systèmes peuvent aussi être utilisés pour déplacer l’eau dans le système aquatique de surface comme ceux qui existent dans le style appelé chahar bagh. Les arbres étaient souvent plantés dans un fossé appelé Jub, ce qui réduisait l’évaporation de l’eau et permettait à l’eau d’atteindre plus rapidement les racines.
Le style persan essaie souvent d’intégrer les parties « intérieures » avec les parties « extérieures » – ceci est souvent réalisé à travers un jardin entourant une cour intérieure. Des éléments architecturaux comme des arches voûtées permettaient d’ouvrir l’espace entre l’extérieur et l’intérieur.

L’emplacement du-dit  terrain  (le jardin des 2 rives_Strasbourg), les conditions climatiques  (l’abondance de l’eau et des forêts); m’ont amenés de ne pas prévoir d’arbres et des canaux et de créer plutôt un jardin à l’iranien ,avec les sables colorées  qui représente le climat sec de l’Iran et des motifs traditionnelles qui proviennent  des tapis de l’Iran.
Un occasion d’avoir une échange culturelle entre l’orient et l’occident .

Publicités