Posts Tagged ‘paysage’

Promenade urbaine / Pierre Sanson

septembre 18, 2011

 

Jardins-jardin

mai 19, 2011


« Quand la ville trouve sa place dans le végétal… » une proposition du pôle Espaces Publics dans le cadre de l’exposition « Jardins jardin » aux Tuileries du 27 au 29 mai

carton d’invititation

PAINTING URBANISM: LEARNING FROM RIO

mai 10, 2011

Lire le reste de cette entrée »

pinky playground 1 / city stage / rendu de projets

janvier 29, 2011

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pinky playground est un atelier à jouer en 4 parties * sur 2 ans avec la ville comme terrain de jeu. On y entre et sort entre chaque partie, on joue autant de partie que l’on veut, on change de terrain et de discipline à chaque fois. Pinky playground est localisé en Espaces Publics, il accueille les « joueurs » de Design et d’Espaces Scéniques pour des parties croisées, sans hors-jeu. Pinky playground est un training pour Urban games, master Espaces Publics en préfiguration (voir phase projet). La règle de base est de travailler à partir des contextes, géographiques et humains, en questionnant l’inscription de son corps dans ces espaces (notion d’échelles, les postures…) pour produire des projets in-situ. Le contexte est support, surface d’inscription, de dialogue, de rebonds, à chaque partie sa méthodologie, ses outils de recherche et de conception adaptés (échelle1, plan, maquette, dessin de projet, dessin in-situ, repérage, photographie, vidéo, écriture…).

(*) City stage, Word city, Move on, Black night.

cours phase programme (années 2-3)

—————————————————————

Pinky playground 1 / City stage [looking, playing…]

La ville comme espace de regards, lieu de monstration, de représentation. Comment circulent, s’organisent ces regards ? Du flâneur à l’acteur malgré lui, un espace de réversibilité s’ouvre qui construit un théâtre social dont on peut jouer et réinventer les règles, les formes pour en changer le cours, ou au moins le point de vue.

atelier dirigé par François Duconseille

rendu Yves Ayrault et François Duconseille

 

De l’espace politique à l’espace poétique

janvier 26, 2011

Entretien avec Roger des Prés (à l’origine de la Ferme du Bonheur, à Nanterre), Vinciane Despret (psychologue et philosophe du vivant) et Gilles Clément (jardinier, paysagiste, visiteur fidèle de la Ferme), réalisé à l’issue de la rencontre « Une soirée à la Ferme du Bonheur. De l’espace poétique à l’espace politique », dans le cadre du cycle art [espace] public 2010, cycle de rencontres et d’expériences singulières organisé par le Master Projets Culturels dans l’Espace Public de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (direction : Pascal Le Brun-Cordier).

http://www.art-espace-public.c.la

Cette rencontre était co-organisée avec la Ferme du Bonheur.
Le magazine Stradda était partenaire du cycle art [espace] 2010. http://www.stradda.fr

St Nabor / rendu de projets

janvier 22, 2011

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Années 2 et 3

présentation des rendus de projets pour la carrière de St Nabor

exercice de « Grand paysage » mené par Alice Roussille et Benoît Decque

https://esadespacespublics.wordpress.com/cours-dateliers/

 

Land art à St Nabor

décembre 10, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment la ville nuit-elle à notre cerveau ?

décembre 1, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ville a toujours été le moteur de la vie intellectuelle, rappelle le journaliste spécialisé dans le domaine de la cognition, Jonah Lehrer, auteur de l’excellent Proust was a neuroscientist (Proust était un neuroscientifique) et du récent How we decide (Comment nous décidons) dans un article du Boston Globe. Reste que l’on sait encore mal comment elle agit sur notre cerveau.

lire la suite

rond-point

novembre 30, 2010

http://vimeo.com/11920432

Bande annonce du film ROND-POINT de Pierre Goetschel.
58 min.Prod. oeil sauvage. oeilsauvage.com

Gilles Clément / Place de Thessalie / Antigone / ZAT Montpellier

novembre 13, 2010

Gilles Clément, paysagiste, vous fait découvrir l’architecture théâtrale d’Antigone et les arbres de la place de Thessalie.

http://vimeo.com/16654857

Un film de la série des « points de vue »

Ces petits films sont réalisés avec des habitants, des artistes et des observateurs de l’urbain. Ils proposent des regards singuliers sur Montpellier. Vous pouvez les voir et les écouter in situ, dans la ville, en téléchargeant l’application ZAT Montpellier sur un smartphone (iPhone, et bientôt Androïd).

Ces films sont également consultables sur zat.montpellier.fr

le tiers paysage / Gilles Clément (avec Ph.Descola)

novembre 7, 2010

 

 

 

 

 

 

 

une conférence du Centre Pompidou accessible sur le blog Intercession

http://intercession.over-blog.org/article-selon-g-clement-avec-ph-descola-60367756.html

Et si nous quittions la ville…

octobre 3, 2009

Et si nous quittions la ville…

… approche d’un paysage situé en frange urbaine.

• Le rendez-vous est fixé le vendredi 9 octobre à 9 h 30 à l’école.

Enseignants: Benoît DECQUE et Alice ROUSSILLE.

• Nous démarrerons à 10 h 30. Nous prendrons le bus 15a – arrêt Brant-Université – (à 5 mn de l’école) et nous descendrons à l’arrêt Lamproie.

Ligne bus15a.

• Nous emprunterons la rue Mélanie jusqu’au Château de Pourtales (10 à 15 mn à pied). Nous traverserons le parc éponyme où nous porterons une attention toute particulière aux réminiscences d’une grande composition paysagère aujourd’hui disparue… ainsi qu’à certaines de ses ponctuations contemporaines.

Pourtales

• De là, nous engagerons dans la forêt de la Robertsau. Vaste domaine que nous le parcourrons. Nous essayerons d’en appréhender la diversité… aurons-nous le courage d’aller jusqu’à l’étang du Rohrkopf? Ce qui est sûr c’est que nous finirons par buter sur une des limites majeures de ce territoire: le Rhin…

• Territoire, parcours et limite: le retour jusqu’à l’arrêt de bus se fera par le « Ried », l’ancienne voie de chemin de fer – Strasbourg > La Wantzenau – et le port au pétrole…

• Cette première approche nous permettra de découvrir les composants d’un paysage que le relevé du topographe n’a pas capacité à rapporter. Elle sera un préalable à d’autres approches raisonnées (historiques, géographiques, politiques, sociales…). La synthèse qui en découlera fera l’objet d’une restitution plastique personnelle et d’un projet d’intervention paysagère dont nous aurons à définir l’ampleur et la charge.

• Nous serons partis pour toute la journée. Nous aurons dans notre sac à dos, un matériel de prises de notes et de reportage… (carnets de croquis, appareils photos…) et un pic-nic. Nous serons équipés de chaussures nous permettant de marcher confortablement pendant 3 à 4 heures. Nos vêtements et notre équipement nous permettront de supporter un froid d’octobre et d’affronter une éventuelle pluie automnale.