Posts Tagged ‘politique’

STORYTELLING / LA MISE EN SCÈNE DU POLITIQUE

mars 12, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

STORYTELLING
LA MISE EN SCÈNE DU POLITIQUE
Photographies de Bruno Arbesú, Jean-Robert Dantou, Christian Lutz
Le Storytelling, c’est l’art de raconter des histoires. Apparu en politique dans les années 90 aux États-Unis, le terme fait désormais partie de la vie politique française et consiste à essayer de faire émerger une ou plusieurs histoires à fort pouvoir de séduction et de conviction. S’appuyant sur le rapport parfois complaisant qu’entretiennent les médias avec ce mode narratif, cette exposition présente trois regards critiques sur les liens que la photographie tisse avec la fabrication et la mise en scène du Storytelling.

VERNISSAGE + RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
SAMEDI 17 MARS 2012 À 18H30
MAILLON WACKEN

EXPOSITION PRÉSENTÉE DU 17 MARS AU 20 AVRIL 2012
Du mardi au vendredi de 17h à 20h
Et de 17h à 23h les jours de spectacle
Dimanche 15 avril : de 14h à 20h30

Parc des Expositions
Place Adrien Zeller, Strasbourg
Tél. 03 88 27 61 81

PRÉSENTÉE PAR LE MAILLON ET LA CHAMBRE
Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la Culture

http://www.le-maillon.com/

Publicités

Manuel de communication-guérilla

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide d’intervention militante non conventionnelle, voici un exposé de la théorie et de la pratique d’un activisme expérimental, mêlant engagement politique, pensée critique et action artistique. Comment saper l’ordre des discours dominants ? Saboter les imaginaires de la société de consommation ? Intervenir dans un espace public verrouillé par des médias omniprésents ? Loin des principes de la com’ publicitaire et du bourrage de crâne, ce manuel propose un arsenal de tactiques d’agitation joyeuse et de résistance ludique à l’oppression : détournements, camouflages, happenings, théâtres invisibles, attaques psychiques, entartages, impostures médiatiques et canulars révélateurs… Dans la lignée des mouvements artistico-subversifs, les auteurs revisitent les procédés de la critique sociale sur le mode de l’impertinence créatrice.
Tandis que la politique radicale traditionnelle mise sur la force persuasive du discours rationnel, la communication-guérilla ne s’appuie pas sur des arguments, des chiffres et des faits, mais cherche à détourner les signes et les codes de la communication dominante. Elle travaille à intensifier la charge subversive du non-verbal, du paradoxe, du faux, du mythe. Elle se définit comme l’art de mettre de la friture sur la ligne.
Ce texte-manifeste, devenu « culte » depuis sa première publication en Allemagne en 1997, propose des formes d’action inventives pour une critique en acte des rapports sociaux existants.

éditions zones

Vers une économie de la contribution / Bernard Stiegler

décembre 1, 2011

Ce n’est plus un secret pour personne : le capitalisme est en train d’être dévoré par ses propres effets toxiques. En 2005, parmi d’autres voix peu écoutées alors, une association française, Ars Industrialis, lancée par quatre philosophes et une juriste, avait sonné le tocsin. A l’époque, leur manifeste décrivait les dangers d’un capitalisme “autodestructeur” et la soumission totale aux “impératifs de l’économie de marché et des retours sur investissements les plus rapides possibles des entreprises” et notamment celles actives dans les médias, la culture ou les télécommunications

l’article sur OWNI

Artiviste, que fais-tu ? // Cycle art [espace] public 2011

février 13, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En quoi l’art en espace public est-il politique ? En 2010, les treize rencontres que nous avons organisées, et les propositions artistiques qui les accompagnaient, nous ont permis de valider une hypothèse : le caractère politique de l’art en espace public tient souvent moins aux contenus portés dans l’espace public par les artistes qu’aux dispositifs d’espace public qu’ils inventent, et notamment à leur capacité à susciter de nouveaux « partages du sensible », bousculant l’ordre des évidences et les configurations constitutives de notre monde commun.

La 5ème saison du cycle art [espace] public sera l’occasion de poursuivre et de préciser cette analyse. Les artivistes (artistes-activistes) invités cette année inventent ici et là, dans l’espace public, des formes d’action souvent étonnantes et détonnantes, toujours vivement politiques. En compagnie de Stéphanie Lemoine et Samira Ouardi, avec qui nous avons conçu ces rencontres, nous leur demanderons quelles sont leurs pratiques et quels sont leurs effets.

Pascal Le Brun-Cordier
Professeur associé, directeur du Master
Projets Culturels dans l’Espace Public

CYCLE DE RENCONTRES-DÉBATS ET D’EXPÉRIENCES SINGULIÈRES PROPOSÉ PAR LE MASTER PROJETS CULTURELS DANS L’ESPACE PUBLIC – UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE – EN PARTENARIAT AVEC STRADDA, MAGAZINE DE LA CRÉATION HORS LES MURS – 5ÈME SAISON – TOUS LES VENDREDIS DU 18 FÉVRIER AU 1ER AVRIL 2011, 19H-21H À LA SORBONNE (AMPHI DE GESTION), 1 RUE VICTOR COUSIN, PARIS 5ÈME – ENTRÉE LIBRE APRÈS INSCRIPTION.

http://masterpcep.over-blog.com/

De l’espace politique à l’espace poétique

janvier 26, 2011

Entretien avec Roger des Prés (à l’origine de la Ferme du Bonheur, à Nanterre), Vinciane Despret (psychologue et philosophe du vivant) et Gilles Clément (jardinier, paysagiste, visiteur fidèle de la Ferme), réalisé à l’issue de la rencontre « Une soirée à la Ferme du Bonheur. De l’espace poétique à l’espace politique », dans le cadre du cycle art [espace] public 2010, cycle de rencontres et d’expériences singulières organisé par le Master Projets Culturels dans l’Espace Public de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (direction : Pascal Le Brun-Cordier).

http://www.art-espace-public.c.la

Cette rencontre était co-organisée avec la Ferme du Bonheur.
Le magazine Stradda était partenaire du cycle art [espace] 2010. http://www.stradda.fr

Micropolitiques des groupes

janvier 17, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Version en-ligne du livre

Micropolitiques des groupes

pour une écologie des pratiques collectives

paru en 2007 chez HB éditions

http://micropolitiques.collectifs.net/

68

janvier 7, 2011

Que faire?

novembre 26, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du 11 au 19 décembre 2010, la plateforme curatoriale le peuple qui manque, en partenariat avec le Département FILM du Centre Pompidou, propose des rencontres intitulées « Que faire ? art/film/politique ». Offrant un état des lieux des nouvelles stratégies critiques qui se font actuellement jour au sein de la création internationale, et en premier lieu au sein de la production contemporaine des images en mouvement, ces rencontres s’intéressent aux relations entre art & politique.

http://www.lepeuplequimanque.org/quefaire/

La Barricade

novembre 26, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://books.google.fr/books?id=1Y3EaSC2_DYC&pg=PA7&lpg=PA7&dq=La+Barricade%2C+Alain+Corbin+et+Jean-Marie+Mayeur%2C&source=bl&ots=n4DVsxlRyo&sig=Zjc_vtcXoIk2QNtuPt9BmKtht-A&hl=fr&ei=rpLvTKqqCInMhAek_b2uDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBsQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false