Posts Tagged ‘signes’

abondance et disparition

mars 22, 2011

par Alex Alvarez, alias iKanoGrafik

et lire

L’écologie graphique de la ville et sa disparition

un très bon billet d’Urbain trop urbain sur les signes dans l’espace urbain

 

Publicités

Project Neon

février 3, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Architect and designer Kirsten Hively has an enthusiasm for urban space and form that is contagious. Her curiosity about cities is active — she takes notice of a particular structure or sign and seeks out its story. Last summer, Hively told us about the Candela Structures, two almost-forgotten waterfront structures in Flushing Bay that found new life through her investigations and a subsequent exhibition and online project dedicated to surfacing their history. Recently, Hively has discovered a passion for the neon signage of the city and has launched Project Neon, an effort to seek out, photograph and encourage appreciation of the glow of New York City. Read on to learn more about neon’s place in the city, its history and its future and click on any of the images below to launch a slideshow of selections from the over 200 photos (and counting!) she has taken thus far. -V.S.

http://urbanomnibus.net/2011/02/project-neon/

KOOL KILLER

janvier 25, 2011

« Kool killer ou l’insurrection par les signes » de Jean Baudrillard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

remarquable analyse de l’irruption des graffitis dans le New York des années 70

 » SUPERBEE SPIX COLA 139 KOOL GUY CRAZY CROSS 136, ça ne veut rien dire, ce n’est même pas du nom propre, c’est du matricule symbolique, fait pour dérouter le système commun des appellations…. comme plus petit élément radical imprenable par quelque discours organisé que ce soit…. c’est ainsi qu’ils échappent au principes de signification et, en tant que signifiants vides, font irruption dans la sphère des signes pleins de la ville, qu’ils dissolvent par leur présence…

… En tatouant les murs, SUPERSEX ET SUPERKOOL, les délivrent de l’architecture, et les rendent à la matière vive, encore sociale, au corps mouvant de la ville, avant le marquage fonctionnel et institutionnel….

… Il est quand même étonnant de voir ça déferler dans une ville quaternaire, cybernétique, dominée par les deux tours d’aluminium et de verre du World Trade Center, mégasignes invulnérables de la toute-puissance du système. »

en téléchargement ici
http://www.lpdme.org/projects/jeanbaudrillard/koolkiller.html#

Comment rendre l’espace public ?

novembre 5, 2009

2Rencontre-avec-Malte-MartinRencontre-débat avec Malte Martin

Comment rendre l’espace public ?Malte Martin répondra à cette question (et à six autres *), en mots et en images, vendredi 13 novembre 2009 à la Sorbonne. 

Graphiste et plasticien, Malte Martin anime un atelier graphique qui explore tous les domaines de la création contemporaine : théâtre, danse, musique, cinéma. Ses influences sont multiples. D’origine allemande, il débute son parcours par une formation « Bauhaus » aux Beaux-Arts de Stuttgart, avant d’intégrer l’ENSBA de Paris et l’atelier Grapus. Parallèlement à sa pratique de design graphique pour le théâtre, la danse et la musique contemporaine, Malte Martin a ouvert avec Agrafmobile un champ artistique qui investit l’espace urbain et les territoires du quotidien. L’espace d’Agrafmobile est pour lui un espace d’expérimentation artistique et de recherche fondamentale. L’espace public, les publics, l’image, le signe, l’environnement visuel, sensible, sonore sont au coeur de ses recherches. « Mon envie, c’est de recréer par ce théâtre visuel un espace public qui donne à voir et à lire autre chose que des signes administratifs et des messages commerciaux. Une tentative de reconquérir l’espace public comme un espace d’imagination appartenant à ceux qui y vivent. » Une exposition est consacrée au travail de Malte Martin actuellement à la Galerie Anatome.
* Comment parler à l’échelle de la ville ? Comment ouvrir une question fermée ? Quand l’œil se met-il à écouter ? Comment faire transpirer les murs ? La basse tension permet-elle un haut voltage ? Des endroits sensibles, en avez-vous ?
VENDREDI 13 NOVEMBRE 2009, entre 19h01 et 21h01 à LA SORBONNE (17 rue de la Sorbonne, amphi Richelieu, Métro Saint-Michel ou Cluny-La Sorbonne ou RER Luxembourg).
une rencontre du master projets culturels dans l’espace public