Posts Tagged ‘technologie’

Surveillance Camera System Searches Through 36 Million Faces In One Second

mars 25, 2012
Publicités

Nouveau festival/3ème édition – Mathieu Triclot, Jeux vidéo

mars 11, 2012

 

 

 

 

 

 

 

conférence de Mathieu Triclot sur la Philosophie des jeux vidéo

livre publié aux éditions Zones

Philosophie des jeux vidéo

février 29, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes face à un jeu vidéo. Vous pressez les bonnes touches, vous déplacez la souris, vous appuyez en cadence sur les boutons du pad. Qu’est-ce qui se produit alors ? Quel est cet état si particulier, à la limite du vertige et de l’hallucination, face à l’écran et à la machine ? L’expérience ne ressemble à aucune autre : pas plus à l’état filmique des salles obscures qu’à l’état livresque de la lecture.
De « Space Invaders » à la 3D, depuis les premiers hackers qui programmaient la nuit sur les ordinateurs géants d’universités américaines jusqu’à la console de salon, en passant par la salle d’arcade des années 1970, ce qui s’est à chaque fois inventé, au fil de l’histoire des jeux vidéo, ce sont de nouvelles liaisons à la machine, de nouveaux régimes d’expérience, de nouvelles manières de jouir de l’écran. On aurait tort de négliger ce petit objet. Sous des dehors de gadget méprisable, il concentre en fait les logiques les plus puissantes du capitalisme informationnel. Et ceci parce qu’il tient ensemble, comme aucune autre forme culturelle ne sait le faire, désir, marchandise et information. Les jeux vidéo exhibent la marchandise parfaite du capitalisme contemporain, celle dont la consommation s’accomplit intégralement et sans résidu sous la forme d’une expérience ; une expérience-marchandise branchée en plein cœur de la mise en nombres du monde.
À l’âge de la « gamification généralisée », où le management rêve d’un « engagement total » mesuré par une batterie d’indicateurs, les jeux vidéo fournissent aussi un nouveau modèle pour l’organisation du travail, où l’aliénation s’évanouirait enfin dans le fun.

éditions Zones

Pratiquer la ville, pour une technologie de la dérive

février 26, 2012

Un usage grandissant d’applications mobiles se revendique du situationnisme. Reposant souvent sur la géolocalisation, ces technologies de la dérive « augmentée » sont porteuses d’un renouvellement des pratiques de la ville… ou bien d’un retour aux sources.

http://owni.fr/2011/06/20/pratiquer-la-ville-pour-une-technologie-de-la-derive/

Les artistes surveillent les caméras

décembre 15, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le milieu des années 90 plusieurs collectifs informels s’attaquent à la question de la vidéosurveillance dans l’espace public, notamment aux États-Unis. Parmi eux,  Surveillance Camera Players attire l’attention de leurs concitoyens sur ce sujet en jouant des pièces de théâtre avec des pancartes, comme Ubu Roi ou des passages du livre 1984 d’Orwell sous l’oeil des caméras de la ville de New York. “Les collectifs qui se sont intéressés à ce thème par des actions artistiques de rue viennent également de milieux universitaires comme les membres de l’IAA (Institute of Applied Autonomy) qui avaient distribué des “Routes of least surveillance” c’est-à-dire des cartes de New York qui montraient les zones sans surveillance”, explique Samira Ouardi auteur du livre Artivisme1.

D’autres collectifs historiques, comme Ligna, venu de la radio libre allemande, avaient mis en place des happenings de 200 personnes dans les lieux publics, avec une chorégraphie de gestes interdits dans l’espace public. Ils cherchaient à savoir “pourquoi le savoir produit dans les universités servait à la guerre ou aux technologies de surveillance. Ces actions étaient pour eux une manière de se révolter”, ajoute Samira Ouardi.

OWNI vous propose un panorama rétrospectif des œuvres les plus marquantes.

lire l’article

Bonjour Monde / restitution ESAD

décembre 6, 2011

du 5 au 9 décembre / le patio / ESAD

De cette course effrénée vers l’espace, que reste-t-il de ces vues machiniques incertaines, de ces paysages lunaires qui ont marqué nos imaginaires inspirés par ceux de nos écrivains, de nos cinéastes et autres créateurs, que reste-il de nos expériences de regardeurs ? De quelle manière envisager l’autre territoire, celui des mondes virtuels ? Faire entrevoir le sol sur lequel nous marcherions ailleurs comme un sol différent. Nous parlons bien d’un espace autre et distant. 9 élèves de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg ont accepté de se laisser embarquer par leurs enseignants et intervenants vers ces interrogations et ont imaginé leurs propres scénographies.

http://www.esad-stg.org/actualite/index.php

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.bonjourmonde.fr/

Festival Open du Paris-Villette

Bonjour Monde

juin 7, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De cette course effrénée vers l’espace, que reste-t-il de ces vues machiniques incertaines, de ces paysages lunaires qui ont marqué nos imaginaires inspirés par ceux de nos écrivains, de nos cinéastes et autres créateurs, que reste-il de nos expériences de regardeurs ? De quelle manière envisager l’autre territoire, celui des mondes virtuels ? Faire entrevoir le sol sur lequel nous marcherions ailleurs comme un sol différent. Nous parlons bien d’un espace autre et distant. 9 élèves de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg ont accepté de se laisser embarquer par leurs enseignants et intervenants vers ces interrogations et ont imaginé leurs propres scénographies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.bonjourmonde.fr/

Festival Open du Paris-Villette

Open du Paris-Villette

juin 4, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre d’Open du Paris-Villette, festival des scènes virtuelles du 15 au 25 juin 2011
Ouverture du monde virtuel « BONJOUR MONDE » le 15 juin 2011 à 18h00
http://www.bonjourmonde.fr
Rencontres et balades autour de Bonjour Monde pendant le festival : http://www.theatre-paris-villette.com

Bonjour Monde
scénographies, dramaturgies et écritures virtuelles
<!– Une production du Théâtre Paris-Villette, avec l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris 3-Sorbonne Nouvelle, la compagnie TF2, le LIMSI-CNRS –>

La programmation sur le simulateur de régions 3D, Opensimulator, est d’ESTELLE SENAY
L’accompagnement en scénographie est de FRANCOIS DUCONSEILLE et JEAN-CHRISTOPHE LANQUETIN
L’accompagnement en dramaturgie est d’AGNES DE CAYEUX
L’accompagnement en modélisation 3D est de GRÉGOIRE ZABÉ
La réalisation de l’île d’accueil de Bonjour Monde est de GRÉGOIRE ZABÉ
L’accompagnement en programmation est d’ESTELLE SENAY!! !!
scénographies virtuelles
THE ACT OF SEEING WITH VICTOR’S EYES, Dounia Beghdadi et Kevin Senant
SUPER DUCHAMP, Lucie Broisin et Seunghee Lee
TRAVERSÉE PARTICULIÈRE, Marie Fricout
LE TEMPS DES ANGES, Irène Tchernooutsan
2048, Julien Margelin et David Sechaud
SLIDERS, Jonathan Debrouwer!

télécharger le dossier PDF de bonjourmonde

Espace virtuel: à qui appartient le réel augmenté?

avril 11, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout lieu physique possède désormais une ombre informationnelle”. La formule a le mérite de la clarté. Elle est signée Nicolas Nova :-), invité en octobre dernier à définir la “ville hybride” lors d’un colloque sur les espaces urbains numériques.1. Autrement dit : plus qu’une simple “couche numérique”, la ville hybride se définit par la “territorialisation” des données dans l’espace urbain. Et cela n’est pas sans poser de questions.

lire la suite sur OWNI

Raspouteam / mémoire des désordres urbains

mars 20, 2011

http://raspouteam.org/QR/

et lire cet article entretien publié par OWNI

extrait… »L’espace public c’est celui qu’on partage avec les autres. C’est là où devrait primer l’organisation et l’expression collective. Aujourd’hui on nous défend d’y toucher en nous expliquant que c’est à tout monde, et pourtant on ne cesse de le vendre à des acteurs privés qui ont des visées commerciales… Pour nous, c’est un espace d’échange et de gratuité, comme on disait tout à l’heure par rapport à internet. Ça veut aussi dire qu’on dénonce le flicage systématique et la répression qui sanctionne toutes les initiatives, dès qu’elles sortent de la norme… »

http://owni.fr/2011/03/19/la-commune-de-paris/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.raspouteam.org/1871/

Immaterials_ Light painting WiFi

mars 4, 2011

robo-rainbow

février 15, 2011

invisible cities

février 5, 2011

By revealing the social networks present within the urban environment, Invisible Cities describes a new kind of city—a city of the mind. It displays geocoded activity from online services such as Twitter and Flickr, both in real-time and in aggregate. Real-time activity is represented as individual nodes that appear whenever a message or image is posted. Aggregate activity is reflected in the underlying terrain: over time, the landscape warps as data is accrued, creating hills and valleys representing areas with high and low densities of data.

http://www.christianmarcschmidt.com/invisiblecities/

Betaville

janvier 30, 2011

 

 

 

 

 

 

 

http://urbanomnibus.net/2011/01/betaville/

“A living city is always in Beta. Let’s play.” That is the tagline of Betaville, a new “open source, multi-player environment for real cities” and the mantra of its developer, Carl Skelton, director of the Brooklyn Experimental Media Center (BxmC) at NYU Poly.

Museum of the Phantom City

janvier 30, 2011

 

 

 

 

 

 

 


http://urbanomnibus.net/2009/10/museum-of-the-phantom-city-2/

 

Every building or neighborhood has a story to tell. As self-admitted archi-nerds, whenever we travel we often find ourselves wanting to know more about the places we pass. Yet as a genre, architectural information graphics seem arrested in the nineteenth century forms of the plaque and the guidebook – modes that are didactic and technologically primitive. We wondered how ubiquitous mobile devices might be harnessed to make the city’s hidden stories visible.

musical NYC subway

janvier 30, 2011

http://vimeo.com/18853623

Conductor (Interactive instrument in progress)

A new piece in progress. Based on NYC subway system. Tentatively titled Conductor. It’s currently built in HTML5 Canvas + Javascript. More details and progress at: chenalexander.com

présupposé Second Life / travail en cours

janvier 27, 2011

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PRÉSUPPOSÉ SECOND LIFE

Atelier proposé et encadré par Agnès de Cayeux, assistée d’Estelle Senay, ingénieure x-réseau au Théâtre Paris Villette

Enseignants : François Duconseille, Jean-Christophe Lanquetin et Grégoire Zabé

Objectif du cours : L’intention de l’atelier est celle de questionner l’imagerie futuriste possible aujourd’hui dans nos mondes virtuels. De la vitesse à cette course effrénée vers l’espace, que reste-t-il de ces vues machiniques incertaines, de ces paysages lunaires assurés qui ont marqué nos imaginaires, inspirés par ceux de nos écrivains, de nos cinéastes et autres créateurs, que reste-il ainsi de nos expériences de lecteurs, de regardeurs. De quelle manière envisager l’autre territoire, celui des mondes virtuels, déjouant peut-être ici le statut de l’image et lui octroyant une définition propre ou inversée que seul, le réseau internet est capable de lui offrir. Nous parlons bien de ces données circulantes et sensibles, ces données qui pourraient nous faire entrevoir le sol sur lequel nous marcherions ailleurs comme un sol différent. Nous parlons bien d’un espace autre et distant.

Contenu du cours : Second Life sera pour nous un observatoire, un atelier de création, une sorte de chantier permanent. Ce ne sera pas simple, d’une part parce que ce monde virtuel est écrit et dicté par une communauté de personnes attachées à ce principe de réalisme comme un gage de réussite et d’autre part parce que les outils que nous avons à notre disposition pour modéliser les objets et terraformer les espaces sont soumis à des possibilités de création techniquement limitées à des assemblages de primes, c’est-à-dire un combinatoire de formes simples. Nous nous aguerrirons de ces contraintes, nous tenterons de les déjouer en travaillant sur nos perceptions, en inversant peut-être les principes structurels et technologiques déployés par ce bazar Second Life. En nous intéressant à des détails infimes de la machine Second Life. Nous calculerons ici les temps de mapping et chargerons une parcelle outre mesure afin de proposer au regard du résident l’indécence d’un espace impossible à charger. Nous écraserons là un avatar comme un sol et lui affecterons des données rss en temps réel, afin qu’il se disloque sous nos pas. Nous connecterons des données sensibles à nos espaces sensés. Bref, nous essaierons d’écrire les scénarios d’une imagerie futuriste.

présentation des projets du 15 au 30 juin dans le Festival OPEN du Paris-Villette

atelier mené entre Espaces Publics et Espaces Scéniques

Krzysztof Wodiczko: Designer Adam Whiton

janvier 14, 2011

Krzysztof Wodiczko: Designer Adam Whiton.

robovox

janvier 7, 2011

http://www.robovox.co.uk/

un projet de Martin Bricelj

http://www.martinbricelj.com/

Production: Codeep, MoTA- Museum of Transitory Art

http://www.mota-atom.org/

 

 

Walking the Edit

janvier 4, 2011

 

 

 

 

 

 

 

Walking the Edit is an innovative system to “walk a movie” : your recorded walk will be translated into a movie through an iPhone app’.

The images are already existing around you: the audiovisual memory of the place you are walking through is revealing itself through a live mix that is streamed to your phone. While walking you hear the movie you are just composing…

http://walking-the-edit.net/